FSU 276
Accueil > Les sections départementales de la FSU > FSU 76 > Tamara, Narek et Arman doivent rester parmi nous Luttons pour la (...)

Tamara, Narek et Arman doivent rester parmi nous Luttons pour la régularisation de la famille Torossyan - Wisdon doit rester parmi nous Luttons pour la régularisation de Maria signez, faites signer, renvoyez les pétitions

28 juin

- Tamara, Narek et Arman doivent rester parmi nous

Luttons pour la régularisation de la famille Torossyan

Vardoui Markossyan épouse Torossyan de nationalité ukrainienne et son mari arménien Armen Torossyan sont entrés en France en septembre 2014 avec leurs trois enfants. Ils se sont installés à Dieppe où ils sont hébergés par le Cada (Centre d’accueil des demandeurs d’asile).

Ils ont demandé l’asile dès leur arrivée, asile qui leur a été refusé.

Fuyant les violences de la guerre civile, ils avaient dû quitter l’Ukraine, leur vie à tous étant menacée.

Le 22 mai 2017, le couple a reçu une OQTF (Obligation de quitter le territoire français).

Cette famille se compose de Tamara, âgée de 17 ans, excellente élève de seconde au lycée Ango ; Narek, âgé de 14 ans, bon élève de 4e au collège Braque qui pratique le judo.

Quant à Arman, 4 ans, il fréquente l’école maternelle Thomas.

Vardoui a participé à la création de la pièce « Bienvenue en France » dans laquelle elle a joué.

Cette pièce a eu beaucoup de succès à Dieppe et dans plusieurs autres villes. Elle est bénévole dans les centres sociaux « Archipel » et « Oxygène ». Elle a suivi la formation « premiers secours ». De plus, elle est représentante des parents d’élèves à l’école Thomas. Armen a été bénévole à la Croix-Rouge.

Le couple suit régulièrement des cours de français depuis son arrivée à Dieppe.

Nous, le Comité de soutien, la FIDL et RESF Dieppe réclamons la régularisation de Vardoui et d’Armen, afin que leurs trois enfants puissent étudier sereinement dans leurs établissements respectifs, et envisager un avenir heureux parmi leurs camarades.

Wisdon doit rester parmi nous

Luttons pour la régularisation de Maria

{{}}

Maria Ighodaro, de nationalité nigériane, est entrée en France en avril 2014 avec son fils Wisdon. Elle avait dû quitter le Nigéria, sa vie étant menacée.

Elle a demandé l’asile, a été déboutée puis vient de déposer une demande de carte de séjour « étranger malade ». Parallèlement à cette dernière démarche, elle a reçu une OQTF (Obligation de quitter le territoire français).

Wisdon, âgé de 8 ans, est en classe de CE1 à l’école Jules-Ferry de Dieppe.

Maria a participé à la création de la pièce « Bienvenue en France » dans laquelle elle a joué.

Cette pièce a eu beaucoup de succès à Dieppe et dans plusieurs autres villes. Maria est bénévole à l’épicerie solidaire « Chez Louisette » au Pollet. Elle prend des cours de français depuis son arrivée à Dieppe. Elle participe à l’expérience des jardins partagés, elle a collaboré à un atelier photos avec une artiste belge dans le cadre du festival « Deep–Haven ». Elle et son fils sont parfaitement intégrés dans notre ville.

Nous, le Comité de soutien, et RESF Dieppe réclamons la régularisation de Maria, afin que son fils Wisdon puisse étudier sereinement dans son école, et envisager un avenir heureux parmi ses camarades.

Word - 34.5 ko
Pétition Wisdon
Word - 35 ko
Pétition Tamara, Narek et Arman
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0