FSU 276
Accueil > CESER > Déclaration de la FSU au CDEN du 5/11/2013

Déclaration de la FSU au CDEN du 5/11/2013

10 novembre 2013

Pour le premier degré.

Après la première vraie rentrée de ce gouvernement, malgré les créations de postes d’enseignants et le rétablissement de la formation initiale dont les débuts sont problématiques dans de nombreux endroits, il y a eu peu de changement dans le quotidien des personnels en Seine-Maritime. Les documents préparatoires au CDEN le montrent : les taux d’encadrement en maternelle n’ont pas baissé de manière significative, et ils ont augmenté en élémentaire hors ZEP comme en ZEP.
Les quelques créations de postes d’enseignants n’ont pas été suffisantes pour répondre aux besoins d’ouvertures à la rentrée....

Pour le second degré.

C’est avec la même amertume qu’a eu lieu la rentrée. Malgré le recrutement de davantage d’enseignants, les effets ne sont guère sensibles dans les classes. Si un léger effort est consenti dans les établissements de l’Education prioritaire, les effectifs par classe hors Education Prioritaire n’ont cessé d’augmenter depuis 2009. En moyenne, ce sont presque deux élèves de plus par classe en 5 ans dans toutes les classes de Seine-Maritime, alors que dans le même temps ont été considérablement réduits, pour ne pas dire supprimés, les temps en groupes. Difficile ensuite de prétendre s’attaquer au décrochage scolaire et viser la réussite de tous !
....

Déclaration complète ci-dessous :

Word - 37 ko
Déclaration de la FSU
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0